Du Wifi dans le développement durable
 Contenu du point de presse

Ce fut un grand honneur pour Centre-du-Québec sans fil (CQSF) de recevoir en ses terres, une trentaine de dirigeants bénévoles de tous les réseaux sans fil citoyens du Québec les 18, 19 et 20 février.   Les bénévoles de "Centre-du-Québec sans fil" sont fiers que leur région ait été choisie par l'Alliance des Communautés Sans Fil comme lieu de réalisation de ce grand événement qui, encore une fois, consolidera les liens entre les réseaux et l'équipe des programmeurs.

L'Alliance des Communautés Sans Fil (Alliance CSF) réunit les dirigeants de Centre-du-Québec sans fil, Île sans fil, ZAP Montérégie, ZAP Québec, ZAP Sherbrooke, ZAP Lanaudière, ZAP Bas St-Laurent et Ottawa-Gatineau Wifi.  Ce regroupement fait aussi le lien entre les équipes de bénévoles sur le terrain et l'équipe des programmeurs, tous autant bénévoles, travaillant au développement des logiciels WifiDog et AuthPuppy qui supportent ces réseaux.  Deux belles équipes de personnes chevronnées et passionnées.

La Région Centre-du-Québec a maintenant 4 années d'existence, d’expériences et d’enracinement.  Des liens durables ont été établis entre des commerçants, des organismes communautaires, des dirigeants d’institutions et Conseils municipaux.   Les statistiques d’utilisation des points d’accès gratuits au réseau internet sont révélateurs de l’engouement envers le “sans fil”.  CQSF a généré 5 361 usagers valides en date du 17 février dernier.  Le réseau est fort de ses 34 points d’accès ou “zones d’accès publiques” pour lesquels ont calcule en moyenne 75 visiteurs par jour.  Pour comprendre l’importance de ces quelques chiffres, il faut retourner en 2007 pour savoir que le réseau, à sa première année d’existence, avec 9 points d’accès, desservait en moyenne 2 personnes par jour.

Mais la région est grande et beaucoup de craintes et d'appréhensions semblent stigmatiser encore bon nombre de dirigeants politique d’entreprises et d’organismes.  Du côté des utilisateurs de l’accès internet sans fil gratuit, la hausse fulgurante et régulière de l’utilisation des points d’accès démontre une satisfaction et une fidélité qui assurent aux membres de l’équipe de CQSF l’utilité de leurs actions dans leur région.

À l’échelle de la province, autour de 150 personnes donnent bénévolement de leur temps et mettent à contribution leurs connaissances et compétences pour le déploiement et l'entretien de points d'accès sans fil dans leur région respective.  Ces groupes de bénévoles gèrent plus de 800 points d'accès à travers la province et permettent à plus de 330 000 personnes (en augmentation constante de 4% par mois) d'avoir un accès public gratuit en collaboration avec les milieux institutionnels, communautaires, commerciaux et industriels.   Les réseaux communautaires sans fil sont en plein essor avec un ajout d'au moins 3 points d'accès supplémentaires chaque mois.  Ce développement est un gage de  participation citoyenne dans la démocratisation de l'accès à l'information, de participation à la vie publique et dans l'appropriation des technologies de l'information. La contribution silencieuse mais non moins efficace de ces dizaines de bénévoles répond à un besoin croissant de l'utilisation de Internet sur tout le territoire du Québec.

Sans concurrencer d’autres services, ces points d’accès sans fil gratuits se collent à une tendance à la mobilité accrue dans l’utilisation de l’internet et à une utilisation populaire des appareils mobiles.  Les bénévoles de CQSF sont conscient des impacts de la démocratisation de l’accès à l’internet.  Elles sont nombreuses les anecdotes heureuses qui encouragent ses supporteurs: Des jeunes ayant accès à la recherches pour leurs travaux scolaires, étudiants ayant repris goût aux études, jeunes entrepreneurs réalisant ses rêves d’entreprises, voyageurs, touristes, voyageurs de commerce et bien d’autres encore sont heureux de faire part des avantages de pouvoir utiliser de temps à autres et même quotidiennement ce service disponible gratuitement.  Ce service influe sur le dynamisme économique et social en supportant l’attraction d’un lieu, d’un espace public, d’une ville et d’une région.  Ces outils de communication que sont les points d’accès, donnent le goût au citoyens du Québec de visiter leur région et les régions environnantes tout en devenant attirant mondialement pour le tourisme moderne. 

L’offre de ce service par les institutions publiques a un impact direct sur le développement et la rétention de résidents d’une municipalité.  Ce même service a tout autant d’attraction pour un commerçant moderne qui sait utiliser ces nouveaux moyens de communication pour se positionner dans une région.

Mis sur pied en janvier 2006, le réseau CQSF a pris sont temps pour cumuler connaissances, expériences et surtout pour se faire reconnaître par le milieu.  Hé voilà qu'en novembre dernier, une entente avec la direction du Regroupement des bibliothèques du Centre-du-Québec permet de croire au déploiement de ce réseau dans l'ensemble des bibliothèques de la région.  La directrice de ce regroupement souhaite ardemment que le réseau puisse avoir complété l'offre d'accès sans fil à l'internet avant avril 2012, date de fête du 50e anniversaire du "Réseau Biblio du Centre-du-Québec, de Lanaudière et de la Mauricie". 

Centre-du-Québec sans fil ouvre grandes ses portes à toutes personnes qui pourraient être intéressées à s'impliquer dans un tel mouvement.  Le plus grand souhait des administrateurs de "Centre-du-Québec sans fil" serait de voir se joindre au moins une personne bénévole par ville et village de la région.  Les tâches au sein de CQSF sont diversifiées. Il faut procéder à des installations, mais il faut aussi s’occuper du site web, gérer les commandes, faire de la publicité et de la promotion, développer des guides d’utilisation, etc...  Cette petite organisation supportée depuis le début par la Fédération québécoise des centres communautaires de loisir souhaite incessamment devenir autonome.  Pour ce faire, les dirigeants entreprendront bientôt une démarche d’incorporation.  Toutes personnes intéressées sont invitées à se joindre pour inspirer ce mouvement de mobilisation citoyen.

Les bénévoles sollicitent la contribution de citoyens à la réalisation des objectifs de l’organisation en souhaitant même que le goût de s’impliquer s’étende à l’ensemble des régions du Québec.

 

Portrait statistique des connexions au point d’accès internet public

Centre-du-Québec sans fil (CQSF)

19 février 2011

Le CQSF a actuellement plus de 5 361 usagers valides, en date du 17 février 2011, qui utilisent plus de 34 points d’accès Internet sur le territoire du Centre-du-Québec. Le réseau a débuté bien modestement et acquis une maturité après 4 années d’existence.  Il répond à un besoin auprès des citoyens qui utilisent de plus en plus des endroits publics pour se brancher. Que ce soit à la ville ou à la campagne, les statistiques d’utilisation nous démontrent une progression intéressante de l’utilisation des points d’accès internet public gratuits par les résidents et les gens de passage.

Année

Visites

Points d’accès Internet

Moyenne connexion/jour         

Pic en juillet visites uniques

2007

696

13

2

100

2008

8 306

29

23

800

2009

19 286

34

53

1 750

2010

27 529

34

75

2 750

 

 Ainsi, le nombre moyen de visites par année est passé de 696 visites en 2007 à plus de 27 529 visites en 2010.  Soit, une moyenne de connexion de 2 visiteurs (personnes différentes) par jour en 2007 à 75 visiteurs/jour en 2010.  La ville de Drummondville obtient plus de 70,38 % des visiteurs sur son territoire tandis que  29, 62 % des connexions se répartissent dans les quelques points publics des autres municipalités.

 

Importance des visiteurs dans les points d’accès Internet

Période du 17 février 2010 au 17 février 2011

Total 28 976 visites

 

Ville de Drummondville                                        32 %

(sauf Bibliothèque publique)

 

Endroit public de Drummondville                          28,15 %

(café, bar,restaurant, OSBL)

 

Bibliothèque de Drummondville                           10,23 %

 

Autres municipalités du Centre-du-Québec           29,42 %

(Municipalité de Notre-Dame-du-Bon-Conseil,

 café, restaurant, OSBL)

 

Bibliothèque en région                                         0,004 %

 

Du 17 février 2010 au 17 février 2011, il y a eu plus de 28 976 connexions dans les 34 différents points d’accès Internet public du réseau Centre-du-Québec sans fil.


Le tableau 1 illustre l’importance du nombre de visites pour les différents mois de l’année et permet de constater que le branchement varie selon les saisons. En juillet, le mois le plus achalandé de la dernière année, CQSF a géré plus de 2 750 visites (Personnes différentes s’étant branché).

  

En ce qui a trait au tableau 2,  les branchements aux différents points d’accès s’effectuent principalement entre 12 h 00 et 21 h 00.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir



Copyright © 2008 FQCCL